vendredi 16 février 2018

Ego, Willy William

Je vous propose d'écouter cette chanson qui plait fort à nos élèves. Le sens? J'avoue que je ne comprends pas tout mais cette histoire de moiroir et d'égo est intéressante, la mélodie est prenante, le clip a une esthétique séduisante.
Le refrain de la mélodie me rappelle la chanson de Stromae "Tous les mêmes". J'ai vraiment hâte que Stromae continue à composer; sans lui, le panorama musical est tristement vide.

Ego

Tous les mêmes



dimanche 11 février 2018

Paysage, Charles Baudelaire

Avec mes élèves de Première, nous avons étudié le poème de Baudelaire, Paysage (voir plus bas) appris les 16 premiers vers par coeur en nous aidant d'une carte heuristique; nous avons relevé les figures de style (comme l'allégorie, la personnification par exemple), qu'ils ne connaissent pas souvent; nous avons commenté le paysage de Paris vu depuis la mansarde du poète dans son contexte de l'époque (l'atelier, les tuyaux, les clochers etc...), un contexte bien concret grâce à l'évocation de l'Emeute (l'insurrection de 1848).
Bref, un travail qui leur a plu.
Voici le texte:


Paysage,       Charles Baudelaire (1821-1867)


Je veux, pour composer chastement mes églogues,
Coucher auprès du ciel, comme les astrologues,
Et, voisin des clochers, écouter en rêvant
Leurs hymnes solennels emportés par le vent.
Les deux mains au menton, du haut de ma mansarde,
Je verrai l'atelier qui chante et qui bavarde ;
Les tuyaux, les clochers, ces mâts de la cité,
Et les grands ciels qui font rêver d'éternité.

Il est doux, à travers les brumes, de voir naître
L'étoile dans l'azur, la lampe à la fenêtre,
Les fleuves de charbon monter au firmament
Et la lune verser son pâle enchantement.
Je verrai les printemps, les étés, les automnes ;
Et quand viendra l'hiver aux neiges monotones,
Je fermerai partout portières et volets
Pour bâtir dans la nuit mes féeriques palais.
Alors je rêverai des horizons bleuâtres,
Des jardins, des jets d'eau pleurant dans les albâtres,
Des baisers, des oiseaux chantant soir et matin,
Et tout ce que l'Idylle a de plus enfantin.
L'Émeute, tempêtant vainement à ma vitre,
Ne fera pas lever mon front de mon pupitre ;
Car je serai plongé dans cette volupté
D'évoquer le Printemps avec ma volonté,
De tirer un soleil de mon coeur, et de faire
De mes pensers brûlants une tiède atmosphère.
Nous avons écouté la lecture suivante du poème: 



Ainsi que l'adaptation en chanson par le groupe "les colocs" (ancien groupe originaire de Montréal):



Puis nous avons étudié brièvement "la liberté guidant le peuple" d'Eugène Delacroix, reprenant l'idée de l'allégorie vue dans le poème ainsi que le concept de participe présent, vu dans le poème également.
J'aime tellement étudier des documents authentiques de qualité et chargés de sens.
Un vrai régal!






mardi 5 décembre 2017

Enseignez à vivre! Edgar Morin

Tout ce que fait Edgar Morin me passionne! Voici la bande-annonce d'un film réalisé par Abraham Ségal et qui met en perspective des pensées d'Edgar Morin et des pratiques éducatives innovantes dans cinq établissements publics.





Enseignez à vivre! - Edgar Morin et l'éducation innovante
Enseignez à vivre! - Edgar Morin et l'éducation innovante Bande-annonce VF
La bande-annonce ne nous dit pas grand-chose mais moi, c'est sûr, j'irai voir ce film!
J'ai hâte également de lire le livre d'Edgar Morin: Enseigner à vivre
Actes Sud