mardi 20 mars 2018

Le Petit Chaperon Rouge (Charles Perrault et Luc Besson)


Avec mes élèves de niveau B1, j'aime réaliser tous les ans une séquence didactique autour des contes de fées, version Charles Perrault, plus précisément "le Petit Chaperon Rouge" ainsi que l'analyse du court-métrage publicitaire de Luc Besson pour le parfum Chanuel nº5.
Les contes de ma Mère l'Oye ont été écrits en 1697 et il est surprenant de constater que le français de cette époque n'est guère différent du français actuel.
Vous pouvez trouver le texte original ICI
Mes objectifs sont: 
- réaliser une activité qui les motivent (elle leur rappelle leur enfance); 
- leur faire travailler l'alternance imparfait/passé composé ("Il était une fois..."); 
- leur faire découvrir le sens des contes de fées, loin de la version édulcorée de Walt Disney; 
- pratiquer la lecture à voix haute (travail sur la prononciation) et mettre en scène le conte (le dernier dialogue a beaucoup de succès: "Oh Mère-Grand, que tu as de grands yeux...etc...")
- comparer le conte original avec une version "revisitée", celle de la publicité Chanel nº5 de Luc Besson.
Première séance:
Je commence par leur donner le texte original de "Le petit Chaperon Rouge" et leur faire écouter une version audio racontée,  l'objectif étant de réaliser une compréhension globale: comme tous les élèves connaissent l'histoire, la compréhension en est extrêmement facilitée. Les élèves se sentent satisfaits et motivés de comprendre un texte aussi long, cette activité agit comme un renforcement positif.
Tout de suite, les questions fusent: les élèves découvrent le passé simple et s'en étonnent. Et surtout, ils remarquent la fin du conte: le Petit Chaperon Rouge n'est pas sauvée, il n'y a pas de bûcheron accourant à son secours. Il suffit de lire la moralité pour comprendre quel était le but du conte: mettre en garde les jeunes filles contre les mauvaises rencontres. La scène du Petit Chaperon Rouge dans le lit de la "Grand-mère- Loup" est très claire.
Deuxième séance:
Travail de lecture et de mise en scène. Succès garanti!
A faire à la maison: Reécrire le conte en utilisant le passé composé au lieu du passé simple et le remettre par écrit. (le passé composé est tout à fait connu à ce niveau).
Troisième séance:
Visionnage du court- métrage de Luc Besson, Chanel nº5: conte du Petit Chaperon Rouge revisité. Ce court-métrage est un bijou.


L'objectif est de leur faire réutiliser le vocabulaire vu, d'utiliser le vocabulaire de comparaison: alors que, tandis que; comparatifs; et d'arriver à la conclusion que le Petit Chaperon Rouge est devenue une chasseuse d'hommes, elle s'est transformée en loup.
On pourrait analyser les différents plans utilisés mais ce n'était pas mon objectif.
Voici la fiche à remplir que j'ai réalisée que vous pouvez décharger:ICI



Chanel nº5, court-métrage réalisé par Luc Besson

1. Quelles sont les différences entre le conte traditionnel et le court-métrage publicitaire ?

Vous pouvez utiliser les comparatifs et "alors que " ou "tandis que"= mientras.


Conte
Court-métrage
Le personnage du Petit Chaperon Rouge








Le personnage du Loup










Le personnage de la Grand-mère


Le lieu













2. Répondre aux questions
a. Que va faire le Petit Chaperon Rouge ?


b. Comment est-elle habillée et pourquoi ?


c. Qu’est-ce qu’elle emmène avec elle et à quoi cela lui sert-il ?


d, Pourquoi dit-elle au loup de se taire ?


e. Pourquoi le loup est-il triste ?


3. Quels substantifs et adjectifs peuvent servir à qualifier le Petit Chaperon Rouge ? Et le parfum ? Remplissez le tableau.


Le Petit Chaperon Rouge est…










Le parfum est….












Il ne restera plus qu'à penser à une évaluation. Cela sera pour une autre fois!

lundi 19 mars 2018

Exploitation pédagogique des contes de ma mère l'Oye de Charles Perrault




En 1697, Charles Perrault publiait Les contes de ma mère l'Oye, qui eurent beaucoup de succès surtout au  XIXº siècle. Ces contes existaient déjà dans la tradition populaire et étaient souvent contés au coin du feu, Perrault ne fait donc que s'inspirer avec style de ces contes populaires. (Les gravures de cet article sont celles de Gustave Doré.)
Le recueil comprend huit titres en prose :

- l'ogre
- la vieille fée
- la Princesse, le Prince
- la fée marraine
- le Loup


2. Les rapports familiaux
La famille est souvent cruelle avec les héros de contes de fées (la belle-mère effrayante, les parents qui abandonnent leurs enfants dans la forêt etc...) .
3. Les lieux
La forêt menaçante, les châteaux...
4. Les objets magiques
La baguette magique, le rouet, la clef de Barbe-bleue, les bottes de sept lieux, la pantoufle de verre.

Les contes de fées ont même intéressés les psychanalytes comme Bruno Bettelheim (1903-1990) dans son ouvrage Psychanalyse des contes de fées, publié en 1976.
Il est intéressant de revenir aux contes originaux avec les élèves et de les éloigner de la version édulcorée de Walt Disney (qu'ils connaissent par coeur!!) pour leur faire comprendre les symboles et les mythes cachés de nos bons vieux contes de fées.

Vous pouvez trouver dans ce blog d'autres références aux contes de Perrault:
Le petit chaperon rouge (Charles Perrault et Luc Besson):
https://leblogderuisseaumoulins.blogspot.com.es/2018/03/le-petit-chaperon-rouge.html

Le conte du petit chaperon rouge revisité par Chanel dans sa publicité de parfum:
http://leblogderuisseaumoulins.blogspot.com/2011/04/les-publicites-de-parfums-le-petit.html

dimanche 25 février 2018

vendredi 16 février 2018

Ego, Willy William

Je vous propose d'écouter cette chanson qui plait fort à nos élèves. Le sens? J'avoue que je ne comprends pas tout mais cette histoire de moiroir et d'égo est intéressante, la mélodie est prenante, le clip a une esthétique séduisante.
Le refrain de la mélodie me rappelle la chanson de Stromae "Tous les mêmes". J'ai vraiment hâte que Stromae continue à composer; sans lui, le panorama musical est tristement vide.

Ego

Tous les mêmes



dimanche 11 février 2018

Paysage, Charles Baudelaire

Avec mes élèves de Première, nous avons étudié le poème de Baudelaire, Paysage (voir plus bas) appris les 16 premiers vers par coeur en nous aidant d'une carte heuristique; nous avons relevé les figures de style (comme l'allégorie, la personnification par exemple), qu'ils ne connaissent pas souvent; nous avons commenté le paysage de Paris vu depuis la mansarde du poète dans son contexte de l'époque (l'atelier, les tuyaux, les clochers etc...), un contexte bien concret grâce à l'évocation de l'Emeute (l'insurrection de 1848).
Bref, un travail qui leur a plu.
Voici le texte:


Paysage,       Charles Baudelaire (1821-1867)


Je veux, pour composer chastement mes églogues,
Coucher auprès du ciel, comme les astrologues,
Et, voisin des clochers, écouter en rêvant
Leurs hymnes solennels emportés par le vent.
Les deux mains au menton, du haut de ma mansarde,
Je verrai l'atelier qui chante et qui bavarde ;
Les tuyaux, les clochers, ces mâts de la cité,
Et les grands ciels qui font rêver d'éternité.

Il est doux, à travers les brumes, de voir naître
L'étoile dans l'azur, la lampe à la fenêtre,
Les fleuves de charbon monter au firmament
Et la lune verser son pâle enchantement.
Je verrai les printemps, les étés, les automnes ;
Et quand viendra l'hiver aux neiges monotones,
Je fermerai partout portières et volets
Pour bâtir dans la nuit mes féeriques palais.
Alors je rêverai des horizons bleuâtres,
Des jardins, des jets d'eau pleurant dans les albâtres,
Des baisers, des oiseaux chantant soir et matin,
Et tout ce que l'Idylle a de plus enfantin.
L'Émeute, tempêtant vainement à ma vitre,
Ne fera pas lever mon front de mon pupitre ;
Car je serai plongé dans cette volupté
D'évoquer le Printemps avec ma volonté,
De tirer un soleil de mon coeur, et de faire
De mes pensers brûlants une tiède atmosphère.
Nous avons écouté la lecture suivante du poème: 



Ainsi que l'adaptation en chanson par le groupe "les colocs" (ancien groupe originaire de Montréal):



Puis nous avons étudié brièvement "la liberté guidant le peuple" d'Eugène Delacroix, reprenant l'idée de l'allégorie vue dans le poème ainsi que le concept de participe présent, vu dans le poème également.
J'aime tellement étudier des documents authentiques de qualité et chargés de sens.
Un vrai régal!